En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus...

facebook


Carte acces

Accès par la route
De Paris (3h55): A10, sortie 29 "Poitiers-Nord", prendre RN147 direction Limoges, suivre Montmorillon. A20, sortie 20 vers Saint-Benoît-du-Sault, suivre Montmorillon.

De Poitiers (45 mn) : prendre la RN 147 direction Limoges, suivre Montmorillon.

D'Angoulême (1h58): prendre la RN 10 jusqu'à Poitiers, prendre RN 147 direction Limoges, suivre Montmorillon.

De Limoges (1h20): prendre la RN 147 direction Poitiers sortie Moulismes, suivre Montmorillon.

De Châteauroux (1h30): prendre la RN 151 vers Le Blanc, suivre Limoges (bis), puis Montmorillon.

Accès par le train
De Paris (1h30): T.G.V. gare Montparnasse, descendre à Poitiers, prendre le T.E.R. pour Limoges (37 mn).
De Limoges (1h06) : prendre le T.E.R. pour Poitiers.

Accès par le bus
De Chauvigny, Civaux ou Lussac-les-Châteaux: L 301 du réseau Lignes en Vienne.

Avec environ 6 700 habitants, sous-préfecture de la Vienne, idéalement située à 45 mn de Poitiers, Montmorillon offre toutes les commodités d’une ville, avec le charme d’un cadre de vie privilégié.

Montmorillon, une ville de caractère
Célèbre pour son Salon du Livre annuel, créé par l’enfant du pays Régine Deforges, et sa Cité de l’Écrit, inspirée des Villages du Livre, Montmorillon abrite un magnifique quartier médiéval restauré. Celui-ci accueille depuis 2000 une vingtaine de professionnels des métiers du livre : libraires, bouquinistes, calligraphes, peintres, potiers...
Le caractère de la ville se révèle également à travers son patrimoine architectural. De nombreux monuments de l’art roman classés marquent le paysage urbain : l'Octogone, unique en Europe, la chapelle Saint-Laurent, l'église Notre-Dame qui abrite la crypte Sainte-Catherine et son décor de peintures murales datant de la fin du 12e siècle... De plus, la rivière qui traverse la ville, la Gartempe, et son vieux pont lui confèrent un charme certain. Montmorillon est d’ailleurs labélisée « Ville d’art et d’histoire ».
Caractère à travers la gastronomie et les spécialités locales : le broyé, farci poitevin et les célèbres macarons !

Montmorillon, une ville où il fait bon vivre
Outre son cadre naturel, la ville propose un large choix de services dans les domaines médicaux, scolaires, culturels, sportifs et sociaux. Elle compte de multiples établissements scolaires, une médiathèque, une halte-crèche, une maison des jeunes, une résidence autonomie, un pôle Hospitalier, un centre culturel, de nombreux équipements sportifs, un centre aquatique, un cinéma ou encore une radio.

Montmorillon, une ville active
La ville dispose d’un tissu associatif riche et dynamique (sport, culture, économie, solidarité, sociale...). Avec près de 150 associations qui réalisent un travail remarquable, de nombreux loisirs sont ainsi proposés tout au long de l’année. La vie quotidienne est aussi rythmée par les expositions, concerts et rencontres organisés par la Commune. Ce sont des rendez-vous très attendus (quelques exemples : Rencontres d'Artistes, Salon Jardin Passion, Festival des Lumières, Marché aux producteurs de pays, Nocturne à la bougie).

Montmorillon, une ville qui respire
Classée 3 fleurs (Villes et Villages fleuris), Montmorillon s’efforce de mettre en valeur non seulement ses monuments mais aussi ses nombreux espaces verts. Ce patrimoine est l’objet de toute l’attention des services municipaux, qui s’attachent à l’embellir au quotidien, dans le respect des principes de développement durable.
Montmorillon veille à préserver son environnement à travers de nombreuses actions : installation de panneaux photovoltaïques, création de cabanes à insectes et d’un rucher communal, achat d’une voiture électrique, sensibilisation des enfants et de la population à ces thématiques...

Montmorillon, une ville tournée vers l'avenir
Voulue par Joël Robuchon, poitevin et chef le plus étoilé au monde, pour transmettre son savoir, la ville se prépare à accueillir le futur institut international Joël Robuchon. Il sera installé au cœur de la Maison Dieu, monastère hôpital, fondé au XIIe siècle, brillamment reconstruit au XVIIème siècle, aujourd’hui classé Monument Historique. Près de 1200 élèves, de toutes nationalités, viendront se former, chaque année, à la haute gastronomie à Montmorillon.

Les trois zones industrielles (au nord « Jean Ranger », au sud « Pierre Pagenaud » et celle de la Barre) constituent des sites moteurs de l’économie montmorillonnaise, en concentrant de nombreux emplois. Le développement économique de ces zones d’activités relève d’une compétence de la Communauté de Communes Vienne et Gartempe.

La ville investit continuellement dans les infrastructures existantes afin de répondre aux besoins des habitants ou du tissu économique (réaménagement du centre-ville, réhabilitation de la résidence autonomie et de l’Espace Gartempe, agrandissement du skatepark, etc.).

Cherchant à s'ouvrir sur le monde, elle a développé depuis les années 1960 des liens privilégiés avec d'autres villes d'Europe (Allemagne, Espagne, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni) et d'Afrique (Burkina-Faso). (lien)

Montmorillon se tourne également vers la jeunesse, porteuse de projets et d’initiatives nombreuses et intéressantes, en créant un Conseil Municipal des Jeunes depuis 2014. 

J'espère que cette visite virtuelle sur le site de la ville vous donnera l'envie de découvrir davantage notre belle cité.
Bienvenue sur www.montmorillon.fr et bonne visite !

Préhistoire et Antiquité : les origines

Fouilles Abri La PiscinePierre Marcel MuseedeMontmorillonLes origines de l'occupation humaine à Montmorillon remontent à 15 000 ans, lorsque les chasseurs-cueilleurs s'installent dans un abri-sous-roche situé aujourd'hui près du Centre aquatique. Les nombreux vestiges mis au jour révèlent un peuple ayant une culture riche et complexe.

De l'Antiquité, Montmorillon ne conserve que peu de traces. Situé entre deux importantes voies romaines, le territoire semble avoir été occupé ponctuellement par de grands ensembles agricoles, artisanaux ou religieux (temple de Mazamas à St-Léomer).

 

Du Moyen-Age à la Révolution : l'essor de la Ville

Rue Saint ChristopheVilledeMontmorillonLa Ville est citée pour la première fois à la fin du XIe siècle, dans une charte qui cite le seigneur de Montmorillon : Ramnulfe. Le rapide essor de la Ville est dû à la proximité de ses seigneurs avec les puissants comtes de la Marche ainsi qu'au développement des édifices religieux.

Toutefois, dès le XIIe siècle, des conflits apparaissent entre les comtes de la Marche et ceux du Poitou, et Montmorillon devient une place-forte frontalière. Le ville et le château construit pour surveiller le passage de la Gartempe se fortifient.

Devenue ville royale au XIIIe siècle, puis sénéchaussée royale sous François Ier, Montmorillon connaît de nombreux possesseurs jusqu'à la ruine du château au XVIe siècle.

Une période faste fait suite aux Guerres de Religion, avec la reconstruction de la Maison-Dieu, le développement des foires et l'implantation au XVIIIe siècle de nombreux hôtels particuliers pour les familles nobles de la Ville.

 

 

 

Du XIXe siècle à nos jours : une période de changements

Sous Prefecture boulevard StrasbourgCombierMaconA la suite de la Révolution, Montmorillon devient une sous-préfecture et lance de grands travaux d'aménagement : un boulevard remplace les anciens remparts, un pont neuf est construit ainsi qu'un palais de justice et une ligne de chemin de fer, reliant Poitiers et Limoges, est inaugurée à Montmorillon en 1878.

Le quartier médiéval, qui fut le cœur de la ville pendant plusieurs siècles, est devenu depuis 2000 une Cité de l'Écrit et des Métiers du Livre, accueillant de nombreuses manifestations dédiées au monde de l'écriture.

 

 

Article associé

Patrimoine culturel